Il existe un style Christian Silvain, une marque de fabrique éloignée de toute tendance ou catégorie d’école. Sur ses toiles, chaque détail, le plus petit soit-il, semble travailler à son compte. Et raconter sa propre histoire dans une sorte de terrain jubilatoire, merveilleux et dense qui évoque l’enfant que l’artiste n’est plus. Parfois avec gravité et émotion, souvent avec espièglerie. Depuis 2009, ses œuvres sont montrées de façon permanente à Eupen, la ville qui l’a vu naître. Il expose en ce moment à la Galerie Martine Ehmer.

Sur des fonds complexes, dans un mélange hétéroclite et désordonné dont on cherche la clef, Christian Silvain (1950) crée des espaces fictifs et fait émerger de l’oubli de minuscules objets, façonnés d’histoires, pleins de sens, qui émeuvent par leur pouvoir d’évocation. Telles des pages saturées qui refusent le vide, on contemple ses toiles comme on regarderait un album de famille, en attendant qu’elles révèlent quelque chose de l’artiste, comme une biographie imaginaire qu’on essaie de décoder. La présence d’objets personnels, collectés d’un passé révolu et de sa mémoire intime, témoignent de ses repères identitaires, de ses racines. Ils sollicitent les souvenirs, voire les confidences, entretiennent les liens tissés avec l’autrefois.

Solitaire, déterminé, travaillant avec vitesse et frénésie sur un ton autobiographique, Silvain fait émerger des moments vécus, des bonheurs et des malheurs qu’il présente en conteur. Il fait ressortir failles, amnésies et rêves oubliés. On a le sentiment passionnant d’être dans les coulisses d’une vie, d’être séduit par la force d’expression des enfants, leur pureté et leur fragilité. Sans excès de mélancolie, son langage pictural se nourrit de souvenirs intimes, de serrements de cœur, d’instants enfuis.

Ses associations iconographiques répétitives renvoient à son enfance peuplée de rêves et à une boutique familiale qui regorgeait de jouets. Isolés de tout contexte, les dessins, simples, s’associent et se juxtaposent dans une chorégraphie grouillante. Ca et là une couleur insistante, ailleurs un mot énigmatique en liberté… qu’on lit en silence, qu’on voit, message étrange, parfois plein de tendresse, parfois plus amer. Convergence entre différents registres d’expression, impasse de langages, l’œuvre qui nous est offerte est une accointance entre dessin et parole, un reflet de choses non exprimées. C’est aussi un combat rebelle contre le temps qui passe. De manière toute personnelle, par des revécus émotionnels, l’artiste répond à ses angoisses. L’art aurait-il pour mission de révéler ou de réinvestir un repli, un retrait au regard d’expériences traumatisantes ?

Christian Silvain
I love you for never
Galerie Martine Ehmer
200 rue Haute
1000 Bruxelles
Jusqu’au 15 novembre
Du jeudi au dimanche de 11h à 18h 
www.martineehmer.com

Fondation Christian Silvain
195 Hochstraße 
4700 Eupen
http://www.silvain.org/

ch-sylvain-gevallen-boom-2015

Christian Silvain, Gevallen boom, 2015

ch-sylvain-avant-que-le-noir-sallume-2015

Christian Silvain, Avant que le noir s’allume, 2015

Christian Sylvain, Ben il alleen

Christian Silvain, Ben ik alleen

ch-sylvain-dessine-moi-un-papa-2015

Christian Silvain, Dessine-moi un papa, 2015

ch-sylvain-eleven-blind-dogs-2014

Christian Silvain, Eleven blind dogs, 2014

ch-sylvain-seuls-2015

Christian Silvain, Seuls, 2015

ch-sylvain-voleur-2015

Christian Silvain, Voleur

christian-sylvain-amour

Christian Silvain, Amour

 

 

 

 

 

 

 

 

A propos de l'auteur

Elisabeth Martin

Collaborateur
"Tout le monde discute mon art et fait semblant de comprendre, comme s'il était nécessaire de le comprendre, quand il s'agit d'aimer…" - Claude Monet
Traductrice, pédagogue, licenciée en sciences humaines et histoire de l' art à l'Université Ouverte de Barcelone (UOC). Passionnée d'art contemporain avant tout, elle collabore avec certains artistes et rédige reportages et critiques depuis 2010. C'est un regard personnel qu'elle souhaite montrer sur ses découvertes et intérêts.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.