En juillet, le New York Times présentait Bruxelles comme centralisant une offre forte en art contemporain depuis 2007. « Contrairement à Berlin, où l’art est conçu mais généralement pas vendu, ou Paris, où c’est souvent l’opposé, Bruxelles est à la fois une ville de création et de commerce », pouvait-on y lire. Une place to be qui voit émerger chaque mois voire chaque semaine un nouveau projet lié à l’art contemporain.

Le MIMA, Millenium Iconoclast Museum of Art, initiative présentée ce jeudi par Alice van den Abeele, Raphaël Cruyt, Florence et Michel de Launoit est l’une des plus passionnantes. En mars 2016 s’ouvrira ce tout nouveau musée dédié à l’art actuel et à ce qu’ils appellent la culture 2.0.

« La culture 2.0 est née de l’émergence d’internet et de la transformation des moyens de communication. Cette culture 2.0 est transversale, empathique, collective, collaborative, à l’écoute des communautés intelligentes, comme Wikipédia par exemple. Elle couvre des champs aussi divers que le graphisme, le street art, le hacking, le skateboard, la performance, la BD ou la musique… Cette culture-là reflète une nouvelle pensée, sa mobilité redéfinit les rapports entre l’art et la société civile. Concrètement, le musée présentera des artistes,qui, par le simple fait de ne pas s’exprimer uniquement dans la communauté de l’art contemporain, reflètent une nouvelle pensée », explique Raphaël Cruyt.

Ce musée s’installera dans les anciennes Brasseries Bellevue, le long du canal, dans un quartier en pleine mutation. Sur 1000 m² et huit salles d’exposition plus un espace polyvalent, il présentera à la fois une collection permanente et deux expositions par an. Le projet a obtenu le soutien de plusieurs personnes et sociétés. Ainsi, les propriétaires du bâtiment se sont associés avec enthousiasme au projet. Ils ont prévu de rénover le bâtiment pour le louer au MIMA, avec un budget à flux tendu et sans espérer de bénéfices. Une manière élégante de promouvoir un tel projet. La collection permanente sera constituée de 40 œuvres prêtées par une association de mécènes. Pas si permanente que cela, puisqu’elle évoluera en fonction des allers et retours entre les têtes pensantes du projet et le monde culturel élargi avec lequel elles communiquent. Cette collection permanente marquera le changement de paradigme culturel de nos sociétés à l’heure d’internet.

Par ailleurs, des contacts ont été pris avec la Commune de Molenbeek, pour inscrire le projet dans le développement du quartier et le retissage du tissu social alentour. Le MIMA s’intègre parfaitement dans le Plan Canal mis en place par la Région bruxelloise, visant à embellir l’espace public, à animer le quartier, à renforcer la mixité sociale et à augmenter sa fréquentation. Ce plan prévoit entre autres de faire construire trois passerelles piétonnes au-dessus du canal, brisant ainsi cette frontière d’eau entre le centre-ville et Molenbeek.

Le financement se fera via trois sources : les recettes propres (billetterie, restaurant, etc.), l’Association des amis du musée, qui sera constituée sur le modèle déjà en cours dans d’autres musées, et le partenariat avec des fournisseurs et sponsors privés. L’objectif de 30 000 visiteurs la première année et de 50 000 visiteurs la troisième année semble parfaitement accessible.

« Quand j’écoute la radio le matin, je me dis que le monde ne tourne par rond, poursuit Raphaël Cruyt. Nous avons le choix entre la résignation ou le renouvellement, le changement. Nous avons besoin de partage et de culture pour changer le monde. »

Alice van den Abeele et Raphaël Cruyt dirigent depuis 2005 la galerie Alice. Florence et Michel de Launoit produisent depuis 1992 de nombreux projets culturels, tels que capsules télé, films, documentaires ou événements au sein de leurs sociétés Tourne Sol et Akamusic.

Quand on pense aux mille et un embarras que font les instances politiques, la Région, la Ville de Bruxelles et tous les acteurs publics pour lancer un éventuel musée d’art contemporain dont on parle depuis des décennies, on ne peut qu’admirer cette initiative à la fois privée et collaborative, ce regard neuf et audacieux sur le concept de musée. Nous sommes impatients de découvrir le musée à son ouverture en mars 2016 ! Vous y serez ?

http://mimamuseum.eu/

Batiment-Gebouw MIMA

Le bâtiment des Brasseries Bellevue devant le canal à Molenbeek

Team-MIMA

Le team de MIMA

 

 

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.