Que cherche Daniel Enkaoua en peignant sans relâche chaque membre de sa famille ? Les silhouettes de son épouse et de ses enfants prennent vie sous les multiples touches de couleurs. Sous sa manière classique, Enkaoua offre à notre regard des œuvres profondément actuelles. Sa quête n’est pas celle de la Belle main. Elle est bien plus profonde.

En peignant, l’artiste interroge les êtres qui posent pour lui. Il tente de montrer le flux de vie et l’énergie qui se dégagent d’eux. Pour chaque portrait, il remet la toile sur le chevalet de nombreuses fois, pendant parfois plus d’une année pour ses grands formats. Touche par touche émerge du néant un petit garçon, Liel, assis par terre, les bras autour de ses genoux ; une adolescente cachée derrière ses cheveux qui lui font comme une cape sur les épaules, Aure… Pour un très grand format, deux visages immenses emplissent la toile de leur regard intense, du rose de leur carnation, vibrante, de l’arrondi de leur visage, détaché et pourtant si présent, comme deux paysages mystérieux à explorer. Cette empathie, cette tendresse de l’artiste pour ses modèles suintent littéralement de la toile et le spectateur en est tout enveloppé. Il vibre à l’unisson.

Pour ses natures mortes ou ses paysages, Enkaoua capte avec autant de puissance une botte de poireaux, un chou-fleur, la vue sur un champ. Sans aucun sensationnalisme, tout en profondeur, presque en méditation, il rend ce qu’il voit, ajoutant quelque chose à la fois d’intime et hors du temps. Jouant de la couleur et de la lumière, l’artiste, sans effets gratuits, détaille avec délectation l’essence même de ce qu’il voit.

Né à Meaux en 1962, Daniel Enkaoua vit et travaille à Barcelone. Sa famille, son épouse et ses quatre enfants sont au centre de son œuvre. Il ne court pas le monde. Il reste là, dans le lumineux appartement de Barcelone qu’il occupe avec sa famille. Dans l’atelier, le sol et les murs sont maculés de couleurs. Sa quête est intérieure, affective, presque mystique. Il creuse dans ce qu’il connaît le mieux et qui reste mystérieux à ses yeux. Il tente d’entrer en contact avec les profondeurs et les secrets d’un portrait. Il sonde les mystères de l’image peinte.

Cette exposition à voir à Hangar H18 est le premier accrochage nomade de la galerie Esther Verhaeghe – Art Concepts. Sa programmation itinérante, alternant expositions en galeries et événements dans des lieux insolites à Bruxelles, prévoit quatre shows par an. Depuis début 2013, Esther Verhaeghe – Art Concepts a pris sa place dans le petit monde des galeries bruxelloises. En trois ans, le bel espace que cette jeune galeriste a occupé à deux pas de la place Brugmann et non loin de l’avenue Louise a fait ses preuves. On y a découvert des artistes sélectionnés avec soin, certains comme Daniel Enkaoua dont le travail est reconnu à l’international et d’autres artistes, émergents. Esther Verhaeghe a l’œil pour découvrir des œuvres qui déploient une sensibilité extrême. Au fil des mois, sa galerie a trouvé sa patte. Tous ses artistes explorent les champs de l’émotion, du ressenti, des sensations, des sentiments, de l’inconscient, de la catharsis. Peintures, dessins, sculptures, installations, performances sélectionnés ont chaque fois été de grands coups de cœur tant pour la galeriste que pour les visiteurs ou la presse.

Daniel Enkaoua
Esther Verhaeghe – Art Concepts
HANGAR H18 Open Space
18 place du Châtelain
1050 Bruxelles
www.estherverhaeghe.com
www.h18.be

natan-les-genoux-plies-2012-2014-112x91cm-c-daniel-enkaoua

Natan les genoux pliés, 2012-2014. 112,7 x 91 cm, huile sur toile, (c) courtesy of Esther Verhaeghe Art Concepts and Daniel Enkaoua

natan-aux-longs-cheveux-2013-61x55cm-c-daniel-enkaoua

Natan aux longs cheveux, 2013. 61 x 55cm, (c) courtesy of Esther Verhaeghe Art Concepts and Daniel Enkaoua

liel-ete-2015-7x23cm-c-daniel-enkaoua

Liel été, 2015. 19,7 x 23,1 cm, huile sur toile marouflé sur bois, (c) courtesy of Esther Verhaeghe Art Concepts and Daniel Enkaoua

liel-en-bleu-2013-21x26cm-c-daniel-enkaoua

Liel en bleu-2013. 21,3 x 26,5cm, (c) courtesy of Esther Verhaeghe Art Concepts and Daniel Enkaoua

les-poireaux-et-le-chou-vert-vu-de-dos-2014-2015-200x220cm-c-daniel-enkaoua

Les poireaux et le chou vert vu de dos, 2014-2015. 200,5 x 220,5 cm, huile sur toile, (c) courtesy of Esther Verhaeghe Art Concepts and Daniel Enkaoua

les-calcots-de-gracia-2015-70cmx65cm-c-daniel-enkaoua

Les Calçots de Gracia, 2015. 70,5 cm x 65,7 cm, (c) courtesy of Esther Verhaeghe Art Concepts and Daniel Enkaoua

ete-2011-2013-212x290cm-c-daniel-enkaoua

Eté 2011 – 2013, 212 x 290 cm, huile sur toile, (c) courtesy of Esther Verhaeghe Art Concepts and Daniel Enkaoua

aure-les-cheveux-couverts-2015-29x23cm-c-daniel-enkaoua

Aure les cheveux couverts, 2015, 29×23,8 cm, huile sur toile marouflé sur bois, (c) courtesy of Esther Verhaeghe Art Concepts and Daniel Enkaoua

natan-et-sarah-2014-2015-150x172cm-c-daniel-enkaoua (1)

Natan et Sarah, 2014-2015. 150 x 172 cm, huile sur toile, (c) courtesy of Esther Verhaeghe Art Concepts and Daniel Enkaoua


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.