Le goût pour les peintures de paysages de Fred Lanzenberg ne tarit pas. Il a, dans les artistes qu’il représente, de nombreux peintres qui expérimentent ce rapport direct entre l’artiste, sa main, la toile ou le papier et le paysage. Cet exercice classique, loin des modes du marché, produit le plus souvent des œuvres avec lesquelles on a tout de suite envie de vivre. Nathalie Grenier est l’une de ces artistes auxquels Lanzenberg est fidèle. Cela fait 20 ans qu’elle expose chez lui.

Pouvons-nous accuser d’impressionniste cette peintre et graveuse française née en 1966 ? Ses paysages aux couleurs fraîches et éclatantes offrent à l’œil un flouté qui n’est pas sans rappeler les peintres du Salon des Refusés. Pourtant, ici, point de travail sur le motif. Les paysages de Nathalie Grenier sont des paysages rêvés, peints en atelier, là où le processus de création peut être lent, expérimental et méditatif. Pour Vallon, comment placer ce bleu précis du ciel contre le rouge tacheté d’un champ suggéré de coquelicots ? Que faire avec cette ligne d’arbres pour qu’elle devienne présente à l’œil ? Quelles couleurs choisir pour suggérer le crépuscule ou la Presque nuit ? Le ciel est-il vraiment, alors, de ce vert pâle chargé de jaune ? Ou bien est-il permis à l’artiste d’inventer le paysage ?

Mais encore, Nathalie Grenier met infiniment d’émotions dans ses propositions. Cet arbre penché, Menace de tempête, au bord d’une mer grise, suggère une mélancolie, une tristesse, alors que Presque nuit invite à l’introspection et à la sérénité. La peinture sur papier marouflé Porte du ciel est presque abstraite. Ici, l’artiste a mis son papier sur le sol et posé la couleur par la gestuelle du dripping, mise à l’honneur par Pollock. Le geste vif et les couleurs acides sont au service d’une quête, celle de représenter la lumière dans le paysage. S’ensuivent deux sensations puissantes, pour le visiteur. Celle de monter vers les nuages mais aussi celle de s’enfoncer dans l’humeur joyeuse de l’artiste.

Nathalie Grenier
Galerie Fred Lanzenberg
9 avenue des Klauwaerts
1050 Bruxelles
Jusqu’au 31 octobre
Du mardi au vendredi de 14h à 19h, samedi de 10h à 19h
http://galeriefredlanzenberg.be/

Nathalie-grenier-vallon-2015

Nathalie Grenier, Vallon, 2015, acrylique sur papier Corée marouflé sur toile

nathalie-grenier-porteduciel-2014

Nathalie Grenier, Porte du ciel, 2014, acrylique sur papier Japon marouflé sur toile

nathalie-grenier-menacedetempete-2014

Nathalie Grenier, Menace de tempête, 2014, acrylique sur papier Japon marouflé sur toile

nathalie-grenier-presque-nuit-2015

Nathalie Grenier, Presque nuit, 2015, acrylique sur papier Japon marouflé sur toile

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.