La Tate Britain a pour mission d’exposer les grands artistes britanniques. C’est ainsi que vous pouvez y découvrir actuellement un large aperçu des sculptures de Barbara Hepworth (1903-1975), l’une des figures majeures du célèbre village d’artistes Saint Ives, dans les Cornouailles, à la fin des années 1930. Quand elle y arrive, elle a déjà une grande maîtrise de la taille directe, en pierre et en bois, alors que les sculpteurs de l’époque se limitent souvent au modelage en vue de la fonte en bronze. Elle fait partie de la scène avant-gardiste anglaise, avec le peintre Ben Nicholson – son mari – et Henry Moore. Tous ont participé au mouvement Abstraction-Création créé en 1931 à Paris par Van Doesburg et Vantongerloo.

Les premières sculptures réalisées en taille directe et principalement en pierres rarement utilisées frappent par leur pouvoir suggestif. Les formes très maîtrisées restent proches de l’Art Déco. Cette sévérité, non dénuée d’une certaine élégance, mène à une conception plus abstraite que Hepworth développera dans le registre avant-garde abstraite. Mais cette évolution reste personnelle. L’artiste conçoit la sculpture avec l’idée de paysage (une idée qu’on retrouve aussi chez Henry Moore). Cette conception, ainsi que l’emploi de bois africain, la mène vers de grandes formes avec un vide intérieur, éventuellement brisé par quelques fils métalliques. En 1958, elle expose ainsi Curved form (Delphi) en bois du Niger à l’Expo 58 à Bruxelles. Quelques années plus tard, le musée Kröller-Müller installe une série de ses œuvres dans son parc à Otterlo. De grandes commandes arrivent, cependant jamais autant que pour Henry Moore, devenu sculpteur (posthume) des banques et des grands financiers… Hepworth a un côté humaniste et même une dimension religieuse, plutôt rare chez les artistes rationnels d’avant-garde.

Son atelier à Saint Ives est une dépendance de la Tate (http://www.tate.org.uk/visit/tate-st-ives). L’exposition est accompagnée d’un catalogue au design raffiné qui pourrait devenir l’un des beaux-livres de l’année à Londres !

Barbara Hepworth
Sculpture for a modern world
Tate Britain
Jusqu’au 25 octobre
Londres
http://www.tate.org.uk/
www.eurostar.com

hepworth-portrait

Barbara Hepworth in the Palais studio at work on the wood carving Hollow Form with White Interior, 1963, photo Val Wilmer, (c) Bowness Hepworth Estate

hepworth-figure-of-a-woman

Barbara Hepworth, Figure of a woman, 1929-30, Bowness Hepworth Estate

hepworth-squares-with-Two-Circles

Barbara Hepworth, Squares with two circles, 1963, The Hepworth Estate

hepworth-curved-form

Barbara Hepworth, Curved form (Delphi), 1955, bois du Niger, peinture, corde, National Museum, Northern Ireland

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.