Paire de pistolets incrustés d’or, Jean Lepage, 1814, estimée 1.1-1.600.000 euros – Treasures Sale Sotheby’s Londres, 8 juillet 2015- www.sothebys.com – © Sotheby’s

Personne n’y échappe. Le bicentenaire de la bataille de Waterloo est décidément de tous les événements de l’été. Même la prestigieuse maison de ventes aux enchères s’y met à sa façon, proposant une splendide paire de pistolets dans sa Treasures sale du 8 juillet prochain à Londres. Ces armes sont particulièrement importantes car elles sont le dernier cadeau de Napoléon Ier à son fils adoré, le roi de Rome. Ce présent impérial parle d’un des moments les plus poignants de la vie de Napoléon. Il rappelle la dernière fois où l’empereur vit son fils héritier – alors âgé de trois ans – avant sa défaite.

Datées de 1814, ces pièces incrustées d’or sont estimées entre 1,1 et 1,6 million d’euros. Elles ont été créées par le célèbre armurier Jean Lepage et sont armoriées de toute la symbolique napoléonienne : son code personnel, le N majuscule et l’aigle impérial. Ce cadeau n’augure rien de bon pour l’Empereur. Il incarne la grande tragédie de sa vie, détruisant tous ses espoirs de perpétuer une dynastie durable. En quelques mois, il perd tout. En avril 1814, il abdique et est forcé de s’exiler sur l’île d’Elbe. S’il en revient triomphalement, c’est pour être vaincu de manière décisive à Waterloo par le duc de Wellington le 18 juin 1815. Ces deux armes synthétisent toute cette histoire. Dès 1816, elles ont fait partie des collections de l’antiquaire britannique et grand collectionneur William Bullock qui organisa des expositions très courues dans son célèbre Egyptian Hall à Piccadilly. Elles sont ensuite passées dans les mains de la Comtesse de Strafford et du connaisseur d’armes à feu reconnu William Keith Neal avant d’être mises en vente chez Sotheby’s en ce moment stratégique de commémorations.

Napoléon est aujourd’hui une personnalité polarisante. Honni ou collectionné, il est considéré comme un tyran par certains alors que d’autres le perçoivent comme un réformateur éclairé qui a balayé les systèmes féodaux à travers l’Europe, les remplaçant par son code Napoléon, abolissant l’esclavage et établissant les principes de la méritocratie, de la justice et de la liberté de religion. Son héritage est immense. On ne compte plus les ouvrages qui reviennent sur le sujet tant leur nombre est colossal. Tout comme l’estimation de cette paire inestimable… chiffrée largement au-dessus du million d’euros (800-1.200.000 livres sterling) !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.