L’exposition d’été au Musée d’Ixelles présente une belle série de tableaux et photos sur le thème du paysage en Belgique. Démarrant avec une œuvre de 1830, c’est près de 200 ans de représentation de ce qui nous entoure qui est à voir. L’espace est structuré en différents chapitres dont le premier est le paysage belge par excellence : l’incontournable vue sur la Mer du Nord mais aussi des vues de la Campine ou des vallées de la Meuse. Ciels gris, ligne d’horizon plate, palette sourde… on croirait entendre Brel chanter son plat pays.

Suivent des paysages industriels avec cet étonnant immense dessin, Vue topographique de Grand-Hornu (1900), illustrant en détail les installations ferroviaires du site et sa fonctionnalité bien pensée. D’autres vues industrielles sont plus poétiques comme ce Terril de charbonnage de Maximilien Luce, dont les bleus se mêlent à ceux du ciel. Une belle série de photos de Jacques Charlier, Canalisations souterraines, une caricature des dernières tendances paysagistes (1969), apportent au paysage l’humour… belge, lui aussi.

Place au rêve avec les paysages nocturnes, dont deux somptueux pastels de William Degouve de Nuncques et un Spilliaert presque abstrait, en bleu cobalt, qui annonce tant de modernité ! « Il m’a dit, en me montrant le ciel qui hier était très beau (pleine lune) : c’est une des choses qui resteront modernes. La lune est le plus beau des astres, peut-être parce qu’il a le plus souffert », disait Alfred Stevens à Henry de Groux (rapporté par ce dernier dans une lettre à son ami William Degouve de Nuncques).

Un chapitre est offert aux nuages, décidément à la mode cet été, puisque nous en avons vu de très nombreux au Château de Rœulx. Ici, Ensor, inattendu, mais aussi Ciel nuageux d’Hippolyte Boulenger : une fine langue de terre au bas de la toile et puis le ciel, immense et cotonneux. Deux photos sur film transparent de Hervé Charles (1992) font un contrepoint contemporain aux nuages de René Magritte, qu’il titre La malédicton.

Pointons encore Pol Bury, Vieillesse du cuivre (1944) ou Jan Vanriet, Paysage nocturne (2010) au chapitre des paysages intérieurs. Ou Mig Quinet, Serge Vandercam et Bram Bogart pour les expérimentations abstraites. Ainsi qu’une série de photographies de l’écrivain Jean-Philippe Toussaint, qui a écrit une nouvelle, La disparition du paysage, à l’occasion de l’exposition.

Le parcours est agréable bien qu’un peu inégal. Mais Dunes au soleil d’Anna Boch, qui sert à annoncer l’exposition, ainsi que les pastels de Degouve de Nuncques et de Spilliaert valent largement le déplacement. On ira aussi dans les salles rénovées de la collection permanente pour voir les dernières acquisitions du musée, dont La Consolation ou La visite de condoléances, d’Alfred Stevens, acquis cette année ou Paradox de Panamarenko, acquis en 2013.

Paysages de Belgique
Musée d’Ixelles
71 rue Van Volsem
1050 Bruxelles
Jusqu’au 20 septembre
Du mardi au dimanche de 9h30 à 17h
www.museedixelles.irisnet.be/

Anna-BOCH-Dunes-au-soleil-1903--C-photo-Mixed-Media

Anne Boch, Dunes au soleil, 1903, (c) photo Mixed Media

Bram-Bogart-Countryred-1962-Coll-Musee-dIxelles-c-SABAMBelgium2015-photo-Mixed-Media

Bram Bogart, Country red, 1962, collection du Musée d’Ixelles, (c) Sabam 2015, photo Mixed Media

Hippolyte-Boulenger-Ciel-nuageux-sd-Coll-MuseeIxelles-c-photo Mixed-Media

Hippolyte Boulenger, Ciel nuageux, sans date, collection du Musée d’Ixelles, (c) photo Mixed Media

Jean-Philippe-Toussaint-Aimer-lire-2012

Jean-Philippe Toussaint, Aimer Lire, 2012

Maximillien-LUCE-Terril de charbonnage-1896-C-photo-Mixed-Media

Maximilien Luce, Terril de charbonnage, 1896, (c) photo Mixed Media

Pol-Bury-Vieillesse-du-cuivre-c-Raymond-Saublains

Pol Bury, Vieillesse du cuivre, (c) photo Raymond Saublains

Rene-Magritte-la-malediction-vers1963-c-Florent-Chevrot-Paris-SABAM-Belgium-2015

René Magritte, La malédiction, vers 1962, (c) photo Florent Chevrot, Paris, (c) Sabam Belgium 2015

W-DEGOUVE-de-NUNCQUES-Effet de nuit-1896-C-photo-Mixed-Media

William Degouve de Nuncques, Effet de nuit, 1896, (c) photo Mixed Media

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.