Collectionneur dans l’âme depuis ses 12 ans, Charles Riva a grandi au sein de la culture artistique américaine. Galeriste à New York, associé dans deux autres lieux d’art à Londres et à Paris, il développe une collection impressionnante d’artistes contemporains dont Sterling Ruby, Paul McCarthy, Mike Kelley, Louise Bourgeois, Sherrie Levine, Jim Lambie ou Robert Mapplethorpe pour ne citer qu’eux.

Son arrivée à Bruxelles en 2008 afin de consacrer un espace à la présentation de sa collection aurait pu éveiller quelques suspicions : pourquoi un Français devenu new-yorkais s’intéresserait-il à notre humble capitale ? « Parce que les collectionneurs belges sont éclectiques, internationaux, bien plus pointus que nombreux français », explique Charles Riva. « La qualité de l’espace est également un atout majeur. Ici, les amateurs d’art sont ouverts, curieux de découvrir les expositions que nous organisons, je n’ai que des retours éclairés et positifs. Ils aiment les initiatives personnelles. » Voilà ce qui l’a motivé à créer la Riva Collection en 2009, un espace situé rue de la Concorde à Bruxelles, qui présente des artistes selon une thématique qui change trois fois par an.

Fin avril, Charles Riva a ouvert un deuxième espace, consacré principalement à la sculpture. « J’aime faire tourner les différentes pièces de ma collection mais certaines, comme par exemple Headcleaner de Sterling Ruby, sont intransportables et méritent d’être vues dans un espace à leur mesure », ajoute le collectionneur. C’est justement pour mettre en valeur ces pièces si importantes dans l’histoire de l’art contemporain que Riva a voulu investir un lieu où la lumière caresse de façon subtile les bronzes des six artistes exposés, dans un dialogue qui renforce encore leur force intrinsèque.

Le Riva Project : que des grands noms

Il n’est pas nécessaire d’être un expert en histoire de l’art pour connaître les artistes choisis par Riva dans ce second écrin. « Je collectionne peu de très jeunes artistes car je trouve que souvent, ils copient leurs maîtres », explique le collectionneur. Ces maîtres, ce sont par exemple Sterling Ruby, qui eut droit à une exposition par Charles Riva en 2013 avec ses collages, peintures et autres travaux comme Vampire 31. Cette immense bouche ouverte en textile aux couleurs du drapeau américain hurle la voracité de la société marchande contemporaine. Sterling Ruby est un artiste qui pose la question du genre et de la sexualisation de l’art, un artiste viril que l’on n’imagine pas faire de la couture sur du textile… Autre œuvre majeure du même artiste, Headcleaner ou « nettoyeur de tête », qui exprime la connexion entre la culture de la rue (les tags) et l’univers de la mode (intouchable).

Sherrie Levine, qui eut une exposition in situ en 2014, donne à voir un magnifique Veau d’or en bronze doré – son matériau de prédilection depuis 15 ans. Connue plutôt pour sa réappropriation d’œuvres d’artistes contemporains célèbres (Pictures Generation), l’artiste propose une série de sculptures réalisées au moyen d’objets chinés. False God, veau à deux têtes immortalisé dans le bronze doré, questionne la valeur de l’objet d’art et le culte qui lui est voué par les acteurs du marché. Autre star, la reine arachnophile Louise Bourgeois, nous présente une pièce historique datant de 1961 montrant L’oreille intérieure dans un bronze qui rappelle les sculptures de Henry Moore. Nous avons particulièrement apprécié la série du peintre et sculpteur Urs Fischer dont les sculptures sur miroirs reflètent notre propre image dans des objets de consommation courante. Et posent la question : qui consomme qui (ou quoi) ?

Riva Collection : Steven Shearer

Parmi les artistes canadiens qu’affectionne Charles Riva, on trouve Steven Shearer, grande figure de la scène artistique de Vancouver, collectionneur invétéré d’images issues de magazines pour fans de musique. Son travail se nourrit à la fois de l’histoire de l’art et en même temps de sous-cultures comme le heavy metal. L’artiste utilise la peinture, le dessin, l’imagerie numérique, la sculpture et l’écrit – comme ce poème présenté dans le pavillon canadien à la biennale de Venise en 2011. Le choix de couleurs criardes pour ses toiles peintes à l’acrylique sont une référence assumée à Warhol, avec un message qui lui est propre : ce qui prime n’est pas tant la célébrité que l’idée que l’on s’en fait. L’intérêt de Shearer pour les stars androgynes témoigne d’un questionnement plus profond sur l’identité sexuelle. Autre travail digne d’intérêt : les reproductions de dessins d’enfants à qui on a demandé, à des fins thérapeutiques, de donner leur propre interprétation de tableaux abstraits dans l’art moderne. Non seulement le résultat est beau, mais il questionne aussi l’utilisation de l’art comme moyen de rééquilibrage de l’individu.

Shearer met en lumière les différents médias qui servent d’exutoire aux angoisses de l’homme. La violence contrôlée et humoristique des stars du heavy metal est un moyen certainement plus sain de canaliser la rage intérieure des adolescents que de taper sur son prochain. Les sculptures en cuivre, sortes de maquettes miniatures d’installations ludiques, rappellent que ces plaines de jeux sont aussi une soupape par le jeu, qui garantit l’harmonie sociale entre les individus. Last but not least, Charles Riva a acquis une des dernières œuvres de l’artiste, un portrait tout à fait dans la veine de la période bleue de Picasso. Visage énigmatique, d’une technique maîtrisée, il exprime une mélancolie propre à notre époque, en mal d’exutoires.

Riva Project
Selected Sculptures
124 rue de Tenbosh
1050 Bruxelles
Jusqu’au 4 novembre
Du jeudi au samedi de 12h à 18h30
Et
Charles Riva Collection
Steven Shearer
21 rue de la Concorde
1050 Bruxelles
Jusqu’au 29 février 2016
Du mercredi au samedi de 12h à 18h30
www.charlesrivacollection.com

Steven Shearer, Bunching_and_shading(c)

Steven Shearer, Conduit Cell for the Elevation of Harmonic Alignment & Geometric Healing – Model I, Riva Project

Steven Shearer, Randy

Steven Shearer, Randy, Riva Project

Steven Shearer, Geometric Healng no7

Steven Shearer, Geometric Healing n°7, Riva Project

Louise Bourgeois, Inner Ear

Inner Ear, Louise Bourgeois, Riva Project

sterling ruby, headcleaner

Sterling Ruby, Headcleaner, Riva Collection

View of the show

View of the show © Riva Project

Sterling Ruby

Sterling Ruby

 

sherrie-levine, False God

False God, Sherrie Levine

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.