Vous ne le saviez peut-être pas encore, mais l’année 2015 a été déclarée Année internationale de la Lumière et de la technologie basée sur la lumière par l’UNESCO. Pour célébrer en grandes pompes cet événement et dans une volonté de sensibilisation, l’exposition Discover the Power of Light prend ses quartiers d’été dans le monument belge le plus connu au monde.

Seules six des neuf sphères de l’Atomium sont ouvertes au public, les trois boules situées aux extrémités présentant des risques de stabilité n’ont jamais été aménagées. Avec deux salles retraçant l’histoire du plus singulier des monuments belges et une ouverte à la location, Discover The Power Of Light occupe donc jusqu’au 18 octobre les trois sphères restantes. L’exposition préparée par la VUB et le Brussels Photonics Team va à l’essentiel en se focalisant sur le visuel : très peu de textes explicatifs, mais un maximum d’images pour toucher le public le plus large possible en un mimimum de temps. Eh oui, il faut également penser à la gestion du flux incessant de touristes qui transitent par l’attraction principale du plateau du Heysel (612 000 visiteurs en 2014, excusez du peu !).

Pour condenser sans trop (se) fatiguer, l’expo commence dès les escalators. En guise de mise en bouche mécanisée, elle propose de revenir sur les prémisses d’une révolution. Peu de gens le savent, mais la plupart des utilisations modernes de la lumière ont été conceptualisées dès 1962, fruit de la rencontre entre le designer graphique Frank R. Paul et l’écrivain et éditeur Hugo Gernsback, considéré comme le père de la science-fiction. Les concepteurs de l’exposition ont retrouvé pour vous les planches originales de l’époque, et expliquent la manière dont ces fantasmes imagés sont devenus réalités tangibles.

La première sphère vous plongera dans la peau ou plutôt dans les yeux des animaux, en temps réel, grâce à des caméras. Les amateurs de manifestation éphémère d’ego, autrement nommés selfies, se feront une joie de découvrir leurs traits sous le regard d’un chien, d’un serpent ou d’une abeille. De quoi susciter l’étonnement des plus jeunes et l’amusement des luminophiles aguerris : un simple regard sur la joyeuse anarchie régnant dans la salle suffit à comprendre que l’objectif est clairement rempli.

Le temps de monter quelques marches et nous voilà déjà dans la deuxième sphère. L’occasion idéale pour un break de mi-parcours : ça tombe bien, les visiteurs sont invités à s’asseoir quelques minutes pour découvrir les multiples propriétés de la lumière. Des écrans ont été installés sur l’ensemble de la sphère, pour un spectacle à 360 degrés retraçant l’importance salutaire de la lumière à travers le monde via ses nombreuses applications. De quoi rafraîchir les schèmes de votre mémoire ou créer des connections neuronales chez certains.

Une apothéose en feu d’artifice nous invite à rejoindre la sphère André Waterkeyn, dernière étape de notre visite. Une salle où la curiosité du concepteur de l’Atomium aurait probablement été suscitée. Oui, en guise de dessert, c’est food for thoughts pour tout le monde, avec la mise en lumière de l’importance capitale des photons dans le développement social de l’humanité. Le travail de diverses ONG travaillant dans les pays en voie de développement et utilisant la technologie lumineuse est ainsi mis à l’honneur en guise de conclusion. Bien sûr, profitez de l’occasion pour admirer une dernière fois le panorama avant la redescente sur terre.

Cette exposition n’apportera rien de révolutionnaire aux visiteurs avertis. Elle servira comme premier éveil scientifico-artistique non négligeable aux plus jeunes d’entre nous. Conçue pour satisfaire toute la famille, elle pourra être complétée par le traditionnel passage dans le glauquissime Brupark ou par une visite plus appropriée de la station De Wand, à quelques minutes de là. L’imposante fresque de 1500 m² réalisée par un collectif de graffeurs marquera davantage les futurs adorateurs du divin halo.

Discover the Power of Light
Atomium
Bruxelles
Jusqu’au 18 octobre 
Ouvert tous les jours de 10h à 18h
http://atomium.be/

Atomium

Atomium, 2011 Crédits: asbl Atomium

Power of Light

Discover the Power of Light

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.