Le nouvel accrochage de Pascal Polar présente une cinquantaire de collages de Karl Waldmann. Une belle manifestation de liberté et d’esprit. Oui, mais pas seulement. La galerie regroupe d’autres artistes issus d’horizons variés dont les créations ont toutes un lien avec le papier. Un médium dont ils révèlent la richesse.

La vie et le parcours de Karl Waldmann demeurent une énigme. Découvertes posthumes, ses œuvres n’ont vu le jour qu’après la chute du mur de Berlin, sur un marché. Il serait né entre 1890 et 1900 près de Dresde et disparu en 1958 en URSS. Forcé au silence, oublié ou bien méprisé, espérait-il que son œuvre survécût, hibernât et ressuscitât ? S’agissait-il d’un artiste engagé ou bien simplement d’un outsider travaillant pour lui-même dans le secret de son atelier, comme le décrit Pascal Polar ? On sait que les photomontages de John Heartfield (1891-1968) sont interdits en Allemagne de 1933 à 1945. Aucune certitude donc sur Waldmann, si ce n’est la qualité du travail exposé. Pas d’images à la sauvette, mais des collages mûrement réfléchis, résumés politiques et sociaux d’une époque. Le cumul de micro-évènements et l’audace dont sont imprégnées les œuvres fascinent. A la fois historien et artiste dans le temps, Waldmann n’hésite pas à puiser dans l’esthétique du national-socialisme ou le dogme staliniste. Il mêle puissance de l’image et force de subversion dans des mosaïques fourmillant de symboles et de références culturelles. Ainsi le croissant de lune ou encore le triangle noir utilisé pour marquer les prisonniers considérés socialement inadaptés. Les œuvres sont belles et s’inspirent des principes d’agencement du constructivisme ou du mouvement Dada. Mais tout n’est pas politique. A côté des croix gammées, d’Hitler, ou d’images de goulag, des visages hollywoodiens sont aussi les témoins d’années noires. Tels Lauren Bacall ou bien Marlène Dietrich, antinazie fervente.

Le papier pour horizon

Gardez de la curiosité pour voir l’exposition jumelle. Au premier étage, de grands noms s’emparent de documents pour métamorphoser papier ou couvertures de livres. Pliage, découpage, tranchage ou compression, tous les procédés sont bons. Christian Boltanski, René Magritte, Thierry de Cordier, Marcel Mariën, Jean Bucquoy ou Daniele Buetti l’intègrent dans leur travail. Support ou matériau de création, le papier s’adapte aussi bien à la sculpture, à la peinture qu’au ready-made. Peint par Joan Miró, chiffonné par Costas Tsoclis, il habille si bien les robes d’Isabelle de Borchgrave. Avec Tim Rollins and Kos, il devient partition musicale. L’artiste belge Denmark donne mémoire et nouvelle matérialité au papier usagé. Marcel Broodthaers fait lui-même les invitations de sa première exposition. Letscher se réapproprie des magazines, support de la société de consommation. Enfin Muriel de Crayencour. Arrêtez-vous un instant devant ses bouquins. Objets à part entière ou bien boîtes de Pandore, leurs couvertures dévoilent tant de secrets. L’artiste s’empare des titres et leur donne une nouvelle liberté en dessinant comme le ferait une enfant. La constellation, L’odeur des îles, Sœurs, Les penchants obscurs : tantôt émouvants, tantôt malicieux, souvent impudiques, ces livres fredonnent un hymne à la féminité et à l’intimité.

Karl Waldmann
Et
Press Art
Galerie Pascal Polar
108 chaussée de Charleroi
1060 Bruxelles
Jusqu’au 12 septembre
Du mardi au samedi de 14h à 19h
http://www.pascalpolar.be/

 

Karl Waldmann, galerie Pascal Polar

Karl Waldmann, galerie Pascal Polar

Karl Waldmann, galerie Pascal Polar

Karl Waldmann, galerie Pascal Polar

Karl Waldmann, galerie Pascal Polar

Karl Waldmann, galerie Pascal Polar

Karl Waldmann, galerie Pascal Polar

Karl Waldmann, galerie Pascal Polar

Karl Waldmann, galerie Pascal Polar

Karl Waldmann, galerie Pascal Polar

Costas Tsoclis, 1974, mixed média

Costas Tsoclis, 1974, mixed média

Joan Miro, Le Journal, lithographie, 1972

Joan Miro, Le Journal, lithographie, 1972

Muriel de Crayencour, Soeurs, 2013

Muriel de Crayencour, Soeurs, 2013

Muriel de Crayencour, Mon Ouvrage Sexe, 2011

Muriel de Crayencour, Mon Ouvrage Sexe, 2011

Christophe Coppers, Sotheby's Mona Lisa, mixed média, 2014

Christophe Coppers, Sotheby’s Mona Lisa, mixed média, 2014

Christophe Coppers, Dali Ipod Sex, mixed média, 2014

Christophe Coppers, Dali Ipod Sex, mixed média, 2014

Christian Boltanski, Signal, 1993, collage sur papier

Christian Boltanski, Signal, 1993, collage sur papier

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.