Paul Duhem, Portrait I, 1996, Acrylique sur papier, 40 x 30,5 cm, signature dans le haut : Duhem Paul, www.artetmarges.be

L’asbl Les Amis du Art )&( Marges Musée organise sa deuxième vente privée aux enchères d’œuvres cataloguées. Parrainée par le cinéaste Jaco Van Dormael et présidée par l’écrivaine Caroline Lamarche, cette association a pour but de soutenir le musée en contribuant à la diffusion de ses activités, à l’accroissement de sa collection et à l’amélioration de son aménagement. Cet événement se tiendra le 31 mai prochain au musée, rue Haute, en plein cœur des Marolles. Y sont conviés tous les Amis et futurs Amis du musée (une invitation sera exigée à l’entrée). Pour l’occasion, l’association a fait appel à deux commissaires – Anne Adriaens-Pannier et Pierre Baudson – pour réaliser la sélection des œuvres. Cent vingt-cinq œuvres ont été retenues. Elles ont toutes été gracieuse­ment offertes par des amateurs d’art, des collectionneurs et des ateliers qui désirent par ce geste de mécénat soutenir activement le musée. Aucune oeuvre n’a été directement demandée ou offerte par les artistes eux-mêmes.

Le choix très diversifié d’œuvres reflète les intérêts, les passions et les coups de cœur de ces amis qui ont toujours voulu que l’art rassemble. Sérigraphies, affiches, œuvres originales d’artistes d’écoles belges et internationales, ainsi que de nombreuses œuvres d’artistes défendus par le musée constituent la manne de cette vente très peu ordinaire qui se déroulera en deux parties. La première est composée de 90 œuvres vendues au plus offrant du jeudi 28 mai à 18 h au samedi 30 mai à 17 h. Soit 47 heures d’un suspense au cours duquel il sera possible d’acquérir une boîte de Guillaume Bijl, une estampe de Brusselmans, une sérigraphie de Delahaut ou de Folon, un collage de Bernard Villers ou une gravure d’Alechinsky.

La seconde partie – le 31 mai à 14 h –  sera le moment de la mise aux enchères de 35 œuvres parmi lesquelles on peut citer des artistes soutenus par le musée (comme Counasse –  l’homme aux carrousels – ou Paul Duhem avec trois portraits) mais aussi de grands noms de l’art moderne et contemporain comme Tinguely, Warhol ou Dali. L’art belge est également bien présent avec des œuvres de Landuyt (dont un très beau monotype), Luc Peire, Dan Van Severen ou Jacques Lennep.

Le catalogue peut être consulté sur internet, il reprend les artistes par ordre alphabétique avec les pièces proposées sans estimation. Là encore, la balle est dans le camp des acheteurs qui pourront enchérir pour la bonne cause tout en (re)découvrant un art particulier mais que les spécialistes – Carine Fol en tête – ont voulu intégrer au cœur de l’art. Dans son ouvrage De l’art des fous à l’art sans marges qui sera présenté en avant-première avant la vente, l’ancienne directrice du musée défend avec conviction que ces œuvres doivent perdre leur statut marginal pour être considérées à l’égal de l’art moderne et contemporain.

Paul-Duhem-Portrait-artetmarges

Paul Duhem, Portrait I, 1996, acrylique sur papier, www.artetmarges.be

A propos de l'auteur

Laure Eggericx

Chroniqueuse et journaliste"Historienne de l’art et plasticienne, j’alterne depuis des années la plume et le pinceau pour assouvir et communiquer ma passion de l’art, du patrimoine et de l’architecture. Journaliste pour différents quotidiens (Le Soir, La Libre ...) et magazines (Villas, Les Nouvelles du Patrimoine...), j’ai collaboré à de nombreux ouvrages et expositions concernant aussi bien artistes et artisans qu’architectes contemporains, sites historiques ou balades touristiques. Le marché de l’art est la plus récente corde à mon violon."Laure Eggericx est licenciée en histoire de l’art et archéologie (ULB), graduée en architecture d’intérieur (Saint-Luc-Essai) et diplômée en recherches graphiques et picturales (Académie JJ Gaillard).

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.