Tapie dans une rue calme, pas spécialement passante ou commerciale, R+D Project Gallery est un des espaces les plus intéressants de Bruxelles. Et des plus proches de l’actualité artistique. L’exposition du moment, Sounds like Music, présente neuf fortes personnalités qui fusionnent matérialité et sonorité. Eclectiques au niveau des langages esthétiques, les œuvres s’engagent à explorer le champ acoustique. Glissement du visuel vers le son pour une nouvelle construction du musical et une salve de bonnes surprises !

Choisi cette année pour représenter la France à la Biennale de Venise, Céleste Boursier-Mougeneot est autant musicien que plasticien. Compositeur de 1985 à 1994 de la Compagnie Side One Posthume Théâtre, il décide d’orienter son travail vers des installations sculpturales et sonores. Une colonne de bois brûlé couronnée d’un vinyle qui joue le crépitement d’un feu de bois imaginaire devient une pièce vivante. Il y a là quelque chose d’hypnotique dans cette alchimie entre matière et bruitage.

Le jeune Britannique Oliver Beer, déjà une figure majeure dans le paysage de l’art contemporain, a bien compris qu’il ne pouvait choisir entre musique et art. Lauréat du prix New Sensations de la Saatchi Gallery, en résidence au Pavillon du Palais de Tokyo, et invité de la Villa Arson à Nice, du Moma PS1, du Wiels et du Centre Pompidou, il travaille avec fréquences et partitions comme d’autres avec les couleurs ou la lumière. Ici, un néon visualise l’intervalle parfait entre quatre notes, base des accords et des gammes. Simple et élégant.

Le Londonien Haroon Mirza explore les particularités du son et de la matière. Ses œuvres, visuelles et acoustiques, sont complexes. L’artiste récupère des objets trouvés, des appareils qui ne fonctionnent plus et leur insuffle une nouvelle vie dans des assemblages d’anciennes et de nouvelles technologies. Fasciné par le courant électrique, les ondes et la lumière, le son devient pour lui un nouveau matériau. Un clin d’œil à Marcel Duchamp.

La Galerie a choisi deux œuvres de Gregor Hildebrandt dont le travail est fait d’associations subtiles avec la musique. Ce n’est pas tant le son qui compte ici mais l’évocation. Elle devient le terreau de sa recherche. Fidèle à son matériau de prédilection, le ruban de cassette audio, il joue de notre imaginaire. Ainsi Message in bottle rappelle une chanson de Sting. Hors de la galerie, une bande magnétique flotte dans les arbres voisins.

Puis encore l’Américain Eric White. Peinture hyperréaliste et goût du détail pour évoquer un des grands moments du jazz, the Köln Concert de Keith Jarrett. Ou encore Fiume, de l’artiste brésilienne Chira Banfi. Une partition trouée par le feu, pièce délicate imprégnée de musicalité.

Is music the essence of Words ? : l’œuvre est le résultat tangible d’extraits musicaux de performances d’Elena Bajo transformés en textes. The end of Silence, travail sur cuir de Hannu Prinz et Sounds de Sarah & Charles complètent l’ensemble, dans une approche plus conceptuelle.

Sounds like Music
D+T Project Gallery
4 rue du Bosquet
1060 Bruxelles
Jusqu’au 30 mai 2015
Du jeudi au samedi de 12h à 18h30
www.dt-project.com

 

Sounds like Music, D+T Project Gallery

Sounds like Music, D+T Project Gallery

Sounds like Music, D+T Project Gallery

Sounds like Music, D+T Project Gallery

Sounds like Music, D+T Project Gallery

Sounds like Music, D+T Project Gallery

Sounds like Music, D+T Project Gallery

Sounds like Music, D+T Project Gallery

Sounds like Music, D+T Project Gallery

Sounds like Music, D+T Project Gallery

Sounds like Music, D+T Project Gallery

Sounds like Music, D+T Project Gallery

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.