Laurent Veldekens expérimente les limites de l’image dans ses compositions peinture-collages qu’il confie au travail du temps. Empreintes du réel, se jouant des entassements et des effacements successifs, ses toiles allient mouvement, chaos et structure. A la fois dépouillement et rendu d’une matière à l’état brut, son œuvre balaie du même coup la servitude des écoles et des conformismes, se laissant traverser comme Shitao par sa propre règle… qui est celle de l’absence de règles ! Il est exposé actuellement à la galerie Triangle Bleu de Stavelot, avec Esteban Moulin et Charley Case.

 

Laurent-Veldekens-photo1-Patricia-Mathieu

Studio, Laurent Veldekens, photo Patrica Mathieu

Laurent-Veldekens-photo3-Patricia-Mathieu

Laurent Veldekens, photo Patricia Mathieu

Laurent-Veldekens-photo7-Patricia-Mathieu

Studio, Laurent Veldekens, photo Patrica Mathieu

Laurent-Veldekens-photo6-Patricia-Mathieu

Studio, Laurent Veldekens, photo Patrica Mathieu

Laurent-Veldekens-photo5-Patricia-Mathieu

Studio, Laurent Veldekens, photo Patrica Mathieu

Laurent-Veldekens-photo4-Patricia-Mathieu

Laurent Veldekens, photo Patrica Mathieu

Une réponse

  1. Radu Stefan Poleac

    Quel bazar chez toi Laurent…… en fin je te comprend …chez moi n’est pas très différent. Et pourtant je m’en sort aussi
    Vivement les artistes et les belles œuvres :)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.