Une femme au visage clair penche gracieusement la tête. Son menton rond rejoint son épaule, ronde elle aussi. Sur cette lithographie aux aplats de couleurs vives, son visage est rehaussé de lettres. Europa, peut-on lire. Un grand E et un grand U sont appliqués sur les yeux. Sur le nez, les narines sont figurées par un R et un O. Sur les lèvres rouges, un tout petit P et un petit A donnent de l’éclat, comme s’ils étaient les touches de blanc marquant la brillance d’un fard. Pour marquer son propos, l’artiste habille son personnage d’une robe bleue aux étoiles jaunes, comme sur le drapeau européen.

C’est l’aspect ludique et formel qui mène Eduardo Arroyo. Ce peintre, graveur, lithographe et sculpteur espagnol est né en 1937 à Madrid. Il a fuit le franquisme et s’est installé à Paris dans les années 1960. Son style très graphique, épuré, joyeux, vif est une quête formelle qu’il applique via divers médiums. Connu aussi pour ses affiches, il présente au Salon d’Art son style si reconnaissable, ainsi que des thèmes et personnages récurrents : un personnage au chapeau de feutre, qui hante nombre de ses œuvres et qu’il appelle Citoyen, la danseuse espagnole avec ses atours folkloriques. La figure humaine, stylisée, reprise sans fin, comme un mantra, reste sa préoccupation principale.

« Ma peinture et mon comportement ont été conditionnés par le fait que je suis né et que je me suis formé sous la dictature du Général Franco. D’ailleurs pendant longtemps mes tableaux ont été une évocation de ce que plus tard j’ai appelé, pour simplifier, mon « obsession de l’Espagne », écrit-il.

Eduardo Arroyo propose ses images créées avec un regard détaché, un rien désabusé. Ni romantisme, ni émotion incontrôlée, ni larmes. Distance de bon aloi. Chaque œuvre est à déguster pour sa composition extrêmement bien équilibrée entre les volumes, les couleurs, les blancs et les noirs… ainsi que, très souvent, pour la petite note d’humour, un second degré amené avec discrétion.

Eduardo Arroyo
Le Salon d’Art
81 rue de l’Hôtel des Monnaies
1060 Bruxelles
Jusqu’au 9 mai
Du mardi au vendredi de 14h à 18h30,
samedi de 9h30 à 12h et de 14h à 18h

http://lesalondart.skynetblogs.be/

 

Europa, Eduardo Arroyo, Le Salon d'Art

Europa, Eduardo Arroyo, Le Salon d’Art

Socrate, Eduardo Arroyo, Le Salon d'Art

Socrate, Eduardo Arroyo, Le Salon d’Art

Eduardo Arroyo, Le Salon d'Art

Eduardo Arroyo, Le Salon d’Art

Citoyen, Eduardo Arroyo, Le Salon d'Art

Citoyen, Eduardo Arroyo, Le Salon d’Art

 

Waldorf Astoria, Eduardo Arroyo, Le Salon d'Art

Waldorf Astoria, Eduardo Arroyo, Le Salon d’Art

Waldorf Astoria II, Eduardo Arroyo, Le Salon d'Art

Waldorf Astoria II, Eduardo Arroyo, Le Salon d’Art

Peinata II, Eduardo Arroyo, Le Salon d'Art

Peinata II, Eduardo Arroyo, Le Salon d’Art

Peinata I, Eduardo Arroyo, Le Salon d'Art

Peinata I, Eduardo Arroyo, Le Salon d’Art

Jazzpaña, Eduardo Arroyo, Le Salon d'Art

Jazzpaña, Eduardo Arroyo, Le Salon d’Art

Coiffeur, Eduardo Arroyo, Le Salon d'Art

Coiffeur, Eduardo Arroyo, Le Salon d’Art

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.