Créé en 2008, le prix Pictet, du nom d’une des plus grandes banques privées suisses, récompense des artistes photographes qui s’interrogent face aux débordements de notre civilisation en quête du toujours plus au lieu du toujours mieux. L’objectif du concours, qui a réuni cette année 700 candidats, est de nous sensibiliser à l’importance cruciale du développement durable, l’une des rares options qui permettrait d’assurer la pérennité de notre planète.

Pourris gâtés

Nos supermarchés débordent de produits qui ne tiennent plus compte du cycle des saisons, qui parcourent des milliers de kilomètres parfois en aller-retour pour nous parvenir, triés, épurés, conditionnés. La culture de masse nous assomme de slogans vantant les mérites de la viande de bœuf, des tomates en hiver et de la multiplicité incessante pour un même reliquat. Nous sommes assaillis de possibilités, d’offres, ce qui fait l’essence même de notre agriculture est bradé, gaspillé, modifié, dénaturé. Tout devient objet de soupçon lorsque l’on se penche sur certaines initiatives soi-disant écologiques ou philanthropiques de pays développés par rapport à des pays émergents. Nous brûlons le poumon de notre terre, nous dévastons la créativité spontanée de nos cultures pour offrir une diversité galvaudée dans nos assiettes d’enfants trop gâtés. Mais qui a véritablement désiré de telles dérives ? Nous sommes les acteurs de plusieurs générations d’inconscients et nous avons le devoir de réagir sauf si nous préférons vendre notre âme aux dieux monstrueux de la consommation.

Jouissance illusoire

Le consumérisme, mode de vie dépendant totalement de la consommation, est le thème choisi cette année par le prix Pictet qui a sélectionné 11 photographes, certains renommés, d’autres moins connus. Le philosophe et psychanalyste slovène Slavoj Zizek explique dans l’introduction du très beau catalogue réalisé pour le prix Pictet ce triomphe du marketing sur le contenu de nos assiettes. Il pointe aussi les contradictions de notre société qui déplace les tabous par exemple sur la cigarette alors qu’elle tolère des drogues bien plus insidieuses. Nous avons à nous situer entre un hédonisme responsable et une jouissance taxée par Lacan d’excès néfaste de plaisir. La jouissance dite universitaire, c’est à dire celle qui ne menace pas notre bien-être psychique, est prônée par notre culture : « du coca, oui, mais sans caféine, de la bière, oui mais sans alcool, du sexe, oui mais sans risque… ». Cette jouissance est illusoire. Le théoricien James Rifkin analyse cette nouvelle forme de marketing basée sur le capitalisme culturel : nous achetons non plus des produits mais des expériences de vie (bio, passive, etc.) et du sens. Au lieu d’un retour au vrai, au brut, à l’humain, au conscient, nous nous achetons une bonne conscience, même si elle aussi est truquée. Référence aussi à l’idée de Foucault de transformer son être en œuvre d’art : « l’art est devenu quelque chose qui n’est en rapport qu’avec les objets et non pas avec les individus ou avec la vie ». Ne faudrait-il pas vivre tout simplement ? Et vivre dans une ville, au lieu de s’installer hypocritement à la campagne avec l’impression erronée de moins polluer… Trouver du sens en nous et pas dans ces slogans qui brandissent le fouet de la culpabilité. Nous n’en avons pas besoin.

Quelques clichés choisis

Effrayants et touchants, les photos du japonais Motoyuki Daifu représentant sa famille. A revoir aussi les clichés universels et personnels de la néerlandaise Rineke Dijkstra (à voir aussi dans l’exposition Faces then, faces now à Bozar). Très esthétiques les « collages » d’objets en masse du chinois Hong Hao et les prises vues du ciel de ces régions réorganisées par les circuits de la consommation par Mishka Henner. Effrayantes, les poupées gonflables de Laurie Simmons qui isolent plus qu’elle ne comblent les désirs refoulés. Mises en scène au CAB, la sélection de ce prix mondial mérite qu’on s’y attarde.

Prix Pictet : Consumption
C.A.B.
32-34 rue Borrens
1050 Bruxelles
Du mercredi au samedi de 14 à 18h
Jusqu’au 21 mars
www.pictet.com
www.cab.be

Hong Hao ©Prix Pictet © CAB Ltd 2013/14. Hong Hao, My Things No. 5, 2002, Beijing, China Series: My Things C-Print

Hong Hao ©Prix Pictet Ltd 2013/14 © CAB. Hong Hao, My Things No. 5, 2002, Beijing, China Series: My Things C-Print

C-Print © Michael Schmidt. Michael Schmidt, Lebensmittel, 2006-10, Everywhere. Série: Lebensmittel.

C-Print © Michael Schmidt © CAB. Michael Schmidt, Lebensmittel, 2006-10, Everywhere. Série: Lebensmittel.

Laurie Simmons © CAB

Laurie Simmons © CAB

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.