Jeanroch Dard est un galériste français qui s’est installé à Bruxelles dans les bâtiments du 67 de la rue de la Régence avec six autres galeries. The place to be depuis presque un an. Il partage le même plateau que la galerie Mon Chéri, qui est une association de deux galeries françaises, Chez Valentin (Philippe et Frédérique Valentin) et… Jeanroch Dard. Une occasion de mettre en œuvre deux manières de voir l’art contemporain, sans doute. La prolifération de galeries étrangères et en particulier françaises à Bruxelles est un phénomène qui s’accentue ces derniers mois.

Traversez la cour et montez au premier. Sur la droite, Mon Chéri présente une artiste mexicaine, Debora Delmar Corp., dont la série de nounours reste à nos yeux assez hermétique, voire futile. Sur la droite, Jeanroch Dard présente un accrochage proposé par Elisa Rigoulet, une jeune commissaire indépendante. Les artistes exposés manipulent et poussent les images qui circulent sur le net dans leurs derniers retranchements. Ils font aussi exploser le cadre du support. Ainsi, deux voiles de planches à voile sont illustrées de compositions d’images. Ou un brancard. D’autres sont tellement décomposées qu’il n’en reste qu’une surface transparente, une plaque de verre sur un socle de bois, seulement rehaussée de deux ou trois zones réfléchissantes.

Pointons les toiles d’Adrien Vescovi. Se procurant de larges morceaux de tissu uni, il les fixe sur un grand châssis. Ces toiles tendues vont passer plusieurs semaines sur le toit de l’atelier, sous la pluie et le soleil. Elles vont être insolées, trempées, sèchées… se faisant doucement transformer par la météo. L’artiste reprend ses toiles, en fixe un morceau précis sur un petit châssis. Cette toile tendue est associée à une pochette faite du même tissu. L’œuvre peut être présentée encore emballée et protégée par sa pochette de textile, ou avec sa pochette jetée au sol, comme un dernier vêtement abandonné, ou seule. On y voit l’influence de Franz Erhard Walther, dont on avait pu voir les nombreuses formes en toile au Wiels en 2014. Béla Pablo Janssen est le seul artiste du groupe qui est représenté par la galerie. A découvrir : un de ses grands formats monochromes, juste marqué dans le coin supérieur droit d’un creux net et précis.

Group show
Galerie Jeanroch Dard
67 rue de la Régence
1000 Bruxelles
Jusqu’au 21 février
Du mercredi au samedi de 11h à 18h
http://labellegalerie.co

Courtesy Jeanrochdard, (c) photo Hugard&Vanoverschelde

Courtesy Jeanrochdard © Hugard&Vanoverschelde

Courtesy Jeanrochdard, (c) photo Hugard&VanoverscheldeCourtesy Jeanrochdard, (c) photo Hugard&Vanoverschelde

Courtesy Jeanrochdard © Hugard&Vanoverschelde

Courtesy Jeanrochdard, (c) photo Hugard&Vanoverschelde

Courtesy Jeanrochdard © Hugard&Vanoverschelde

Courtesy Jeanrochdard, (c) photo Hugard&Vanoverschelde

Courtesy Jeanrochdard © Hugard&Vanoverschelde

DSC_4654 - copie

Courtesy Jeanrochdard, (c) photo Hugard&Vanoverschelde

Courtesy Jeanrochdard © Hugard&Vanoverschelde

Courtesy Jeanrochdard, (c) photo Hugard&VanoverscheldeCourtesy Jeanrochdard, (c) photo Hugard&Vanoverschelde

Courtesy Jeanrochdard © Hugard&Vanoverschelde

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.