Pluridisciplinaire dans sa pratique, Markus Schinwald utilise tour à tour la peinture, la vidéo, la photographie, l’installation, la performance, le théâtre, la danse et même l’art du marionnettiste. De sa formation de designer de mode, l’artiste a conservé un intérêt certain pour le corps humain, s’intéressant à ses capacités et ses limitations, tant sur le plan physique que psychologique. Le corps comme représentation de l’individu, mais également comme construction culturelle, asservi tantôt par la norme, tantôt par des espaces imposés. Dans un processus de manipulation et d’altération des corps et de leur environnement, il nous offre une vision mouvante et fragmentée de son imaginaire. Subtilement mises en scène, ses œuvres disséminées dans un décor théâtral, à la manière d’un puzzle à reconstruire, suscitent tout à la fois un sentiment d’instabilité et de mystère. Le M Museum de Louvain accueille sa première rétrospective en Belgique.

Plasticien et grand maître de la mise en scène, l’artiste, pour chacune de ses expositions, métamorphose l’ensemble des espaces mis à sa disposition pour créer un univers étrange que le spectateur se doit d’expérimenter pour en saisir le message. Comme ce réseau de tiges de laiton traversant de part en part l’espace d’exposition et accueillant des sculptures de bois faites de pieds de tables de style Chippendale. Le matériau, après avoir été découpé et retravaillé par l’artiste, ne manque pas d’évoquer le corps objet dans une danse silencieuse et sensuelle…

Dans le cadre d’un partenariat avec Arts Hebdo Medias, un site français d’information dédié à l’art contemporain, nous vous proposons de lire la suite de cet article sur http://www.artshebdomedias.com/article/031214-markus-schinwald-louvain-dans-les-profondeurs-de-inconscient

web-MS_Extension_3

Markus Schinwald, 2014, vue de l'exposition au M-Museum © Markus Schinwald © photo Isabelle Arthuis

Markus Schinwald, 2014, vue de l’exposition au M-Museum © Markus Schinwald © photo Isabelle Arthuis

Markus Schinwald, 2014, vue de l'exposition au M-Museum © Markus Schinwald © photo Isabelle Arthuis

Markus Schinwald, 2014, vue de l’exposition au M-Museum © Markus Schinwald © photo Isabelle Arthuis

Markus Schinwald, 2014, vue de l'exposition au M-Museum © Markus Schinwald © photo Isabelle Arthuis

Markus Schinwald, 2014, vue de l’exposition au M-Museum © Markus Schinwald © photo Isabelle Arthuis

Markus Schinwald © photo Dirk Leemans

Markus Schinwald © photo Dirk Leemans

Extension 1, © Markus Schinwald, © photo Dirk Leemans

Extension 1, © Markus Schinwald, © photo Dirk Leemans

Poupées animées, Markus Schinwald, 2014, © photo Isabelle Arthuis

Poupées animées, Markus Schinwald, 2014, © photo Isabelle Arthuis

Markus Schinwald, 2014, vue de l'exposition au M-Museum © Markus Schinwald © photo Isabelle Arthuis

Markus Schinwald, 2014, vue de l’exposition au M-Museum © Markus Schinwald © photo Isabelle Arthuis

Markus Schinwald, 2014, vue de l'exposition au M-Museum © Markus Schinwald © photo Isabelle Arthuis

Markus Schinwald, 2014, vue de l’exposition au M-Museum © Markus Schinwald © photo Isabelle Arthuis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.