Ce sont de très très grands formats d’un univers pink, punk, envoûtant, plein d’humour et so british qui envahissent Hangar H18 pour la première exposition de sa Gallery. Robin Mason, né en 1958 au Pays de Galles, est un artiste anglais vivant à Londres dont l’œuvre explore un univers fourmillant, à la frontière entre l’histoire de l’art, la BD et le pop-art.

En découvrant pour la première fois Le retable d’Issenheim, consacré à Saint Antoine, œuvre de deux grands maîtres allemands du gothique tardif –  le peintre Matthias Grünewald, pour les panneaux peints (1512-1516) et Nicolas de Haguenau pour la partie sculptée antérieure (autour de 1490) –  Robin Mason est fasciné par les multiples possibilités de lecture de ce chef-d’œuvre.

Il s’en nourrit pour mettre sur des toiles immenses des paysages oniriques, farfelus, aux multiples points de fuite et peuplés d’étranges créatures. Dans une forêt d’arbres noirs et blancs, des cerfs cyclopes roses fushia. Sur une table, d’étranges fruits rouges. Un miroir au cadre de bois fait écho à des morceaux de troncs échoués ça et là. Un arbre aux branches souples porte des fleurs qui ressemblent à des vulves… C’est tout un alphabet iconographique plutôt punk que Mason déploie. Il assume une filiation évidente avec les formes molles et les paysages rêvés de Dali.

Son univers de peintre est ainsi nourri de ses rencontres avec des chefs-d’œuvre de l’histoire de l’art ou de la littérature. Ca commence tôt, lorsque, adolescent, il voyage en Italie avec ses parents. Le titre de son exposition, Why are the Roses so Pale? fait référence à l’œuvre de Heinrich Heine, poète romantique majeur du XVIIe siècle, dont Robin Mason aime à s’inspirer. On pointe une série de grands dessins à l’encre noire, certains enluminés d’un touche de rouge vif : des évocations de paysages sur le mode de la lanterne magique. Ainsi que la série de sculptures-objets réalisées en collaboration avec sa femme, Debra Allman, créatrice de bijoux.

Hangar H18 est un nouveau centre d’art dédié à l’art. On y expose et exposera soit dans la Gallery, les choix de sa directrice artistique Sophie Hasaerts, anciennement directrice de la galerie Nathalie Obadia, soit dans l’Openspace des artistes qui auront envie de louer ces cimaises.

Robin Mason
Why are the roses so pale ?
Hangar H18 Gallery
18 place du Châtelain
1050 Bruxelles
Jusqu’au 20 décembre 2014
Du mardi au samedi de 12h à 18h

Robin Mason, Hangar H18

Robin Mason, Hangar H18

Robin Mason, Hangar H18

Robin Mason, Hangar H18

Robin Mason, Hangar H18

Robin Mason, Hangar H18

Robin Mason, Hangar H18

Robin Mason, Hangar H18

Robin Mason, Hangar H18

Robin Mason, Hangar H18

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.