Gina Pane (1939-1990) était une artiste performeuse qui mettait le corps au centre de sa création. Elle fut médiatisée dans les années 1970 avec une de ses premières performances, Action Escalade non-anesthésiée. De chaque action ou performance, de l’œuvre d’art proprement dite, il reste le relevé photographique d’un certain nombre de moments soigneusement choisis et l’objet performatif.

Ses actions constituent une recherche d’un autre langage, mais aussi une révolte et un combat contre la société de l’époque. Comment s’y incarner en tant que femme. C’est une des fondatrices du mouvement Body Art, avec d’autres comme Martha Wilson, Valie Export, Annagret Soltau ou Hannah Wilke qu’on avait pu découvrir lors du Summer of Photography à Bozar cet été.

Voici en 27 photos, La mise en action imagée d’une séquence : Le secret, formant en un ensemble la trace d’une performance de Gina Pane. Munie de quelques accessoires – un rideau, une pièce de textile qui forme un tube, quelques photos – l’artiste accomplit une Action constituée de grattements, de torsions du corps, de mouvements brusques, d’arrachement de cheveux. C’est l’image même du corps dans la société qu’elle remet en question. L’ensemble des photos dégage une grande violence en même temps que quelque chose de l’ordre du cirque grotesque. Terrible.

Le galeriste Sébastien Delire aime à présenter des artistes modernes et contemporains, avec des propositions toujours très réfléchies et personnelles. Aujourd’hui, c’est une seule œuvre, puissante, qui occupe l’espace de la galerie.

Gina Pane
Delire
 Gallery

Rue De Praetere « opposite of 47 »
(Rivoli building Ground floor 21)
1180 Brussels
Jusqu’au 13 décembre 2014
Du jeudi au samedi de 13h à 18h
www.deliregallery.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.