Mig Quinet a développé des styles très différents durant sa vie de peintre. Nous avions pu découvrir ses expérimentations de l’abstraction lyrique (à partir de 1960) dans la petite exposition que le Musée d’Ixelles lui a consacré en 2013, ainsi que quelques peintures au musée Marthe Donas. Mig Quinet (1906-2001) commence à exposer en 1938 à la galerie Manteau, Porte Louise, et ce jusqu’en 1952. C’est la période de l’atelier à Auderghem, on sent encore l’influence de Baugniet, Tytgat ou Chagall. Ses propositions mêlent images du quotidien, couleurs vives, natures mortes avec beaucoup de charme. En 1945, elle fut un des membres fondateurs de la Jeune Peinture Belge. Toujours en recherche, jamais satisfaite, son œuvre sera un laboratoire permanent jusqu’à la fin de sa longue existence.
Sa toile Antibes, à voir aujourd’hui, est un hommage majeur à Nicolas de Staël. On découvre aussi quelques  belles propositions abstraites géométriques ainsi que des aquarelles délicates.

L’atelier à Auderghem
Mig Quinet
Galerie Quadri
105 Av. Reine Marie Henriette
1190 Bruxelles
Jusqu’au 21 novembre 2014                                                                                                       
Vendredi et samedi de 14h à 18h
www.galeriequadri.be

Quinet, Mig - 1961 Antibes 150x100

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA 1939 L'illusionniste Aquarelle 30x23 -2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.