Les designers et artistes font souvent de grands efforts pour souligner leur talent individuel et la singularité de leur créativité. Ils ont raison, c’est grâce à cette singularité et à ce talent qu’ils seront remarqués. Qu’en est-il des designers qui sont issus d’une famille de créatifs ? Cette famille a-t-elle été un atout ou un frein à leurs projets ? Est-ce que ce milieu naturel a été une source d’influence ?

C’est le propos de l’exposition Le Labo des héritiers à voir actuellement au Grand-Hornu Images. Une proposition qui n’a pas été facile à construire, nous dit Marie Pok, la directrice. Sur une, deux ou trois générations, en plus du talent, il y a de la compétition plus ou moins bien vécue, des liens pas toujours pacifiques.

Voici quatre dynasties remarquables. Les héritiers de ces quatre familles ont été invités à concevoir le chapitre de l’exposition consacré à leur famille : linéaire, chronologique, mise en abîme, mise à l’index, tout était possible. C’est étonnant de voir comme chacun est complètement différent.

Chez les Van Severen, on commence avec Maarten Van Severen, dont la chaise .03 pour Vitra devient un succès international dès 1998 et inscrit le design de mobilier belge sur la scène internationale. Ses propositions à la ligne simple et radicale, il les fabrique lui-même dans son atelier du Galgenberg à Gand jusqu’en 1998. Enfant, il a souvent joué dans l’atelier de son père, l’artiste Dan Van Severen, un peintre flamand adepte de l’abstraction géométrique. Chez l’un comme l’autre, on retrouve des formes élémentaires, le carré, le cercle, la croix. Les fils de Maarten sont deux, un architecte et un designer. Ils ont réfléchi longuement à la meilleure manière de présenter les différents talents de leur famille. La solution a été pour eux de sortir les pièces du musée. Un mur de béton a été érigé dans la cour du Grand Hornu. Devant et sur le mur, voici les “squelettes” de quelques-uns des projets de leur père, voici une évocation du cercle et du carré, qui suggère l’art de leur grand-père, Dan. Ainsi que quelques objets que celui-ci collectionnait, comme une pierre taillée en tête de lion, une grille rouillée dont le dessin lui a sans doute inspiré quelques compositions. On y trouve aussi les structures en métal des bureaux et tables basses créées par Hannes et son épouse Fien Muller. Volontairement laissées dehors pour rouiller, les pièces en métal ont pris un aspect hors du temps. Ce sont trois générations compactées sur quelques mètres carrés.

Trois générations aussi chez les Vermeersch. Le grand-père, José, est peintre et sculpteur. Il est connu pour ses statuettes en céramique. Le fils, Rik, est photographe et sculpteur. Les quatre petits-fils sont artistes peintres et sculpteurs (Robin, Tinus et Pieter) ou designer (Lowie). “Il y a une parenté spirituelle et physique qui fait que l’on peut nous considérer comme un tout”, dit joliment Pieter.

Ils ont choisi de présenter chacun une oeuvre, dans l’immense halle Grand-Foin. En une grande installation, on y voit les céramiques vernissées de Robin, qui utilise le même matériau que son grand-père et que son père; une sculpture suspendue en plâtre de Tinus, objet étrange et envoûtant qu’on retrouve dans ses peintures, comme un gimmick; de Pieter, trois espaces faits de panneaux de feuilles fines de marbre. Peintre, ses œuvres prennent le plus souvent la forme d’immenses installations qui dialoguent avec l’espace. Et le dernier de la bande est Lowie, qui a étudié le design industriel à Delft. Il présente une maquette 1/1 de la voiture-concept créée pour Alfa Romeo. Le père et le grand-père ne sont présents que sous la forme de maximes qu’ils disaient et répétaient comme un credo artistique. Elles sont projetées sur deux écrans qui encadrent les œuvres des quatre héritiers.

Dans la famille Bakker, voici le père, la mère et le fils. Tous les trois sont designers et travaillent des matières nobles qui font comme un lien entre leurs créations : le bois, le métal, l’argent. C’est à Aldo, le fils, qu’a été confiée la sélection des objets. La présentation démarre avec quelques émouvantes photos de famille. Ensuite, voici Strip chair, que notre œil reconnait, créée en 1974 par Gijs, le père. Ou un spectaculaire collier-plastron réalisé par Emmy et Gijs en 1968. Les tabourets de bois massif d’Aldo ont des courbes qui rappellent les œuvres de ses parents. Il semble qu’ils aient tous été occupés à rechercher la forme ultime, parfaite, organique. Si Emmy se sert de ses dessins d’études géométriques pour atteindre une forme spécifique, c’est la fascination intuitive pour une forme finie qui motive son fils.

On termine avec le spectaculaire duo père-fils de Carlo et Tobia Scarpa. Carlo Scarpa est architecte et créateur d’objets, grand nom de l’histoire du XXe siècle vénitien. Né en 1906 à Venise, il se forme à l’art du verre dans les ateliers de Murano. De ses nombreuses réalisations architecturales, on retient, entre autres, les galeries de l’Accademia à Venise, la fondation Querini Stampalia, mais aussi la somptueuse annexe au Palazzetto de Monselice, sur laquelle il a travaillé avec son fils. C’est pourtant sous le signe du feu à allumer pour le travail du verre que leur relation s’est vécue. Tobia s’est mesuré toute sa vie avec son père et, bien que celui-ci soit décédé, il reste une trace du feu difficile de leurs relations, qui fut perçue au moment du montage.

Des carafes à eau et vin en argent, des vases irisés, mats ou à bulles en verre soufflé sont présentés dans une pénombre qui met en valeur la délicatesse des matériaux et des teintes. Dans une des vitrines, le décanteur bleu à la surface opacifiée est un cadeau créé par Tobia pour son père, en développant une technique complexe et sophistiquée.

Le Labo des Héritiers
Grand-Hornu Images
82 rue Sainte-Louise
7301 Hornu
Jusqu’au 4 janvier 2015
Du mardi au dimanche de 10h à 18h
www.grand-hornu.be

Tobia Scarpa, prototype en verre opaque

Tobia Scarpa, prototype en verre opaque

Tobia Scarpa, pièce en verre créée comme cadeau d’anniversaire pour son père

Tobia Scarpa, pièce en verre créée comme cadeau d’anniversaire pour son père

files-fichier_1382-le-labo-des-heritiers-c-bakker-02-c-ghi-photo-m-de-cubber

Carlo Scarpa, carafes à eau et vin en plaque argent avec poignée asymétrique et intérieur doré (vin). Cleto Munari, Vicenza, 1977. Collection Franzoia, Feltre (BL), Photo © Alberto Vendrame – Studio Scarpa

Carlo Scarpa, carafes à eau et vin en plaque argent avec poignée asymétrique et intérieur doré (vin). Cleto Munari, Vicenza, 1977. Collection Franzoia, Feltre (BL), Photo © Alberto Vendrame – Studio Scarpa

Tobia Scarpa, dessin pour le Palazzetto di Monselice

Tobia Scarpa, dessin pour le Palazzetto di Monselice

Carlo Scarpa, petit vase en verre noir fortement irisé. Venini, Murano, 1940. Collection Franzoia, Feltre (BL). Photo © Alberto Vendrame – Studio Scarpa

Carlo Scarpa, petit vase en verre noir fortement irisé. Venini, Murano, 1940. Collection Franzoia, Feltre (BL). Photo © Alberto Vendrame – Studio Scarpa

Le stock d’atelier de muller van severen. Photo Fien Muller

Le stock d’atelier de muller van severen. Photo Fien Muller

muller van severen, table marble S

muller van severen, table marble S

Le Labo des Héritiers © Vermeersch © Grand-Hornu Images, Photo David Marchal

Le Labo des Héritiers © Vermeersch © Grand-Hornu Images, Photo David Marchal

Le Labo des Héritiers © Bakker © Grand-Hornu Images, Photo David Marchal

Le Labo des Héritiers © Bakker © Grand-Hornu Images, Photo David Marchal

Aldo Bakker, Object, 2014. Courtesy Wilpert Dreesman Particles

Aldo Bakker, Object, 2014. Courtesy Wilpert Dreesman Particles

Le Labo des Héritiers © Vermeersch © Grand-Hornu Images, Photo David Marchal

Le Labo des Héritiers © Vermeersch © Grand-Hornu Images, Photo David Marchal

Le Labo des Héritiers © SCARPA © Grand-Hornu Images, Photo Michel De Cubber

Le Labo des Héritiers © SCARPA © Grand-Hornu Images, Photo Michel De Cubber

Office KGDVS, Chamber of Commerce, © Photo Bas Princen

Office KGDVS, Chamber of Commerce, © Photo Bas Princen

Office KGDVS, Summer house, © Photo Bas Princen

Office KGDVS, Summer house, © Photo Bas Princen

Portrait de Hannes Van Severen et Fien Muller. Photo Fien Muller.

Portrait de Hannes Van Severen et Fien Muller. Photo Fien Muller.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.