Le collectif MuséesansMusée – MuseumzonderMuseum a vu le jour en 2011 en réaction à la fermeture du musée d’Art moderne à Bruxelles. Depuis, très actif, présent sur les réseaux sociaux, c’est un amplificateur de sons pour tous ceux qui se désolent de l’absence de musée d’Art moderne et contemporain ainsi que de l’absence de décisions politiques à ce propos. Le collectif n’hésite pas non plus à critiquer la gestion des MRBA et l’ouverture absurde (Nous en avons déjà parlé ici) du musée Fin-de-Siècle.

Il a, il y a quelques semaines, interrogé les partis politiques à propos de la fermeture intempestive du musée d’Art moderne et de la gestion des MRBA dont il faisait partie. Cinq partis francophones ont répondu. Revue de détails.

La première question porte sur les musées fédéraux et en particulier les MRBA et leur gestion actuelle. Le CDh axe sa réponse sur l’état désastreux des bâtiments et ne prend donc pas position quant à la gestion de l’institution.

Ecolo souhaite mettre en place « une nouvelle stratégie d’ensemble qui combine les approches culturelles, urbanistiques et environnementales. L’identification, la conservation, la mise en valeur et la transmission du patrimoine culturel aux générations futures doivent constituer le cœur de cette stratégie qui visera à la protection et au déploiement de ces institutions. » Soit. Pas de réponse à la question.

FDF s’engage plus concrètement à reprendre les débats sur l’avenir des établissements scientifiques fédéraux dès la prochaine législative.

Le MR propose de rouvrir le musée d’Art moderne. Il affirme qu’il reste suffisamment de place dans les MRBAB, du moins pour exposer les œuvres majeures. Cette solution est intéressante et facile à mettre en place. Le MR propose de procéder à un audit de la gestion actuelle des MRBAB, et reconnait donc implicitement qu’il y a un souci. « L’évolution actuelle est inquiétante. La déstructuration des musées existant et la perte du caractère universaliste des collections exposées (au détriment de la vocation de mise en contexte et en perspective du musée public destiné au moins autant aux citoyens qu’aux touristes) interpellent grandement le MR depuis des années. Par ailleurs, le MR désapprouve la perte du caractère scientifique des collections de musée au profit d’une conception accrocheuse et touristique (Magritte, la tapisserie bruxelloise, la miniature flamande, etc.) dans la même logique qui fait de Bruxelles la capitale des frites et des gaufres. », ajoute-t-il.

Le PS liste les objectifs et missions des MRBA: visibilité des collections, infrastructures, … mais ne répond pas à la question…

Un débat public?

La deuxième question posée par MsM-MzM est  la suivante: « l’avenir et la gestion des MRBAB et d’un Musée d’art moderne et contemporain à Bruxelles méritent-ils un débat public ? »

Le CDh affirme que dès lors qu’il s’agit d’une collection publique, un débat public en démocratie est toujours souhaitable. Ce qu’affirment aussi le MR, le FDF, écolo. Le PS se contente de cautionner le choix du Vanderborght, où l’on parle d’installer les collections d’Art moderne de manière temporaire, espace déjà critiqué par les acteurs culturels pour son coût et l’inadéquation de son architecture à l’exposition d’art moderne et contemporain. « Le PS a pu obtenir, à la fin de cette législature, la réalisation d’une étude portant sur la rénovation des anciens magasins Vanderborght. » Il est certes difficile de critiquer les choix de son propre parti.

Les deux questions suivantes du collectif portent sur les différentes missions d’un musée des Beaux-Arts au centre de Bruxelles: éducatives, sociales, économiques, ainsi que son rôle en matière de politique culturelle, éducative et de formation. Les réponses des partis restent généralistes sur tous ces points. Il est vrai que la matière est complexe, les enjeux nombreux et les voies pour arriver à un résultat, multiples.

Quant à savoir si  la création d’un Musée d’art moderne et contemporain est suffisamment importante pour faire l’objet d’une étude préalable approfondie, les cinq partis répondent par l’affirmative.

Sur les deux blogs du collectif (francophone et neerlandophone) , on retrouve l’ensemble des réponses, ainsi que celles données par quatre partis flamands. A lire avant dimanche!

www.museesansmusee.wordpress.com

www.museumzondermuseum.wordpress.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.