Petites presses belges

La Bibliotheca Wittockiana évoque le dialogue précieux et particulier qui a lieu entre tous les artisans du livre.  En Belgique francophone, de nombreux passionnés, soucieux de se démarquer de l’hégémonie de l’édition française, mais aussi dignes descendants d’une tradition de littérature et édition belges, poursuivent le chemin escarpé de l’édition « artisanale ».

L’ambition de l’exposition est de mettre en lumière le rôle important de l’éditeur dans la genèse de ces œuvres, tout en faisant découvrir au public quelques maisons d’édition qui, pour la plupart, se tiennent en marge du marché sans pour autant être réservées aux spécialistes. La gourmandise semble être la principale spécificité qui relie ces « petites presses belges », nées de la passion de galeristes, plasticiens ou écrivains. Pour exemple, L’Ane qui butine aime surprendre avec de véritables « objets-livres ». Ainsi « Paon », de Françoise Lison-Leroy, édité en 20 exemplaires cousus main, dont les textes et images sont entièrement reproduits aux tampons encreurs, chaque exemplaire étant accompagné d’un tampon Westermann Umriss-Stempal dans sa boîte d’origine !

Artgo, fondée par les galeristes bruxellois Chrisitne Debras et Yves Bical en 1992 offrent aux artistes qu’ils exposent un rayonnement international : chaque livre est imprimé en noir sur papier, que l’artiste rehausse pour chacun des exemplaires : gouache, encres, ou même rubans et perles, pour le livre de la créatrice textile Arlette Vermeiren.

Didier Devillez, galeriste, crée sa propre maison d’adition en 1991. Il se définit comme un artisan et fait son miel du livre de dialogue et des correspondances choisies entre écrivains et plasticiens. C’est pointu, touffu.

Esperluète (mot qui désigne le logogramme « & ») déploie depuis 1994 le goût pour les arts plastiques de l’éditrice et plasticienne Anne Leloup. Chez elle, le récit, la poésie, la nouvelle est portée, encensée, encerclée par l’illustration et vice-versa. On retrouve dans ses collections des illustrateurs comme Kikie Crevecoeur, Anne Herbauts, Loustal… Irrésistible et très qualitatif.

On pointe encore le très beau travail typographique réalisé dans les volumes édités par La Lettre Volée, qui comprend une collection remarquable de fac-similés de livres d’artistes. Ainsi que la maison d’édition de Pierre Marchetti, coiffeur et galeriste (Le salon d’Art) fasciné par le papier, qui collabore avec des artistes comme Alechinsky, Jo Delahaut… La galerie Quadri, qui édite deux ou trois livres par an, dans une production éclectique, qui comprend des livres pour enfants comme des livres de dialogues.

Au travers d’une scénographie claire et aérée, soutenue par quelques films (fabrication de papier artisanal, interview des éditeurs), l’exposition offre une vue étendue sur l’univers pointu, ultra qualitatif, passionné et personnel des « petites presses belges ». Les amoureux du papier, des beaux livres, des secrets nichés entre deux pages doivent y courir.

Artistes et artisans du livre
Bibliotheca Wittockiana
Bruxelles

Paru en 2012 dans L’Echo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.