Le baroque revisité

Le baroque revisité

A l’Hôtel de Ville de Bruxelles, il reste encore un mois pour découvrir une très belle exposition de terres cuites préparatoires, bois et croquis de sculpteurs du 17ème. Si la magnificence de la peinture baroque fait l’objet de toutes les attentions, la sculpture baroque n’a plus guère été mise à l’honneur en Belgique depuis de nombreuses années. Pourtant, ce patrimoine est là, à portée de regard, dans la ville, et il n’a pas fini de nous dévoiler sa superbe.

baroqueL’exposition montre de nombreuses études préparatoires à des sculptures en marbre ou en bois de grandes dimensions, matériau dont les sculpteurs baroques surent se servir avec un rare bonheur et une dextérité confondante. Bruxelles peut aussi s’enorgueillir d’en conserver un nombre exceptionnel. Les collections des Musée royaux des Beaux-Arts de Belgique renferment un vrai trésor en la matière.

maria_basse_def1De petite taille, les terre cuites remarquablement conservées sont un régal. Quel savoir-faire dans ses envolées lyriques de terre rouge : plissés des robes, mouvements des bras, visages penchés, trompettes dressés, ailes, rendu des matières, comme l’écorce de bois ! Plusieurs artistes majeurs sont mis à l’honneur : Faydherbe, Verbrugghen, Bergé, Kerricx, pour ne citer qu’eux.

Qui plus est, l’exposition est le point de départ d’un parcours inédit au centre-ville de Bruxelles. Donc, pas d’excuses s’il fait beau ! Armés de la brochure, démarrez par la Grand Place et ses pignons de maison sculptés et surmontés de sculpture, comme « Le Cygne », « La Louve », « le renard ». L’occasion de re-regarder ce patrimoine qu’on croit connaître.

Plus loin, on ne rate bien évidemment pas la statue de Manneken-Pis qui a été commandée en 1619 par les magistrats de la Ville de Bruxelles au sculpteur Jérôme Duquesnoy le Vieux. Cette sculpture est rarement regardée du point de vue unique de l’histoire de l’art. Une maquette préparatoire est d’ailleurs à voir dans l’exposition.

Dans un genre tout différent, un autre haut lieu de l’art baroque, de la seconde moitié du XVIIe siècle, peut se voir à Bruxelles. Il s’agit de la chapelle funéraire que les Tour et Taxis firent ériger dans l’église Notre-Dame du Sablon, magnifique expression de l’unité qui rassemble à l’époque l’architecture et la sculpture dans un élan de « théâtralisation » très caractéristique. L’ensemble auquel on accède par un portail monumental est une sublime symphonie de marbres noir et blanc. Il rassemble des sculptures majeures de plusieurs artistes différents, parmi lesquelles le monument funé­raire de Lamoral de Tour et Taxis, qui est le chef-d’oeuvre de Mathieu van Beveren. La chapelle est exceptionnellement ouverte durant l’exposition.

Dans le parcours, on pointe l’église Notre-Dame des Riches-Claires, à l’intérieur de laquelle on peut admirer quatre anges en haut-relief. La maison de la Bellone et les bas reliefs de sa façade, la cathédrale Saint Michel et Gudule et ses sculptures des colonnes de la nef, réalisée au 17è et représentant les apôtres…

Le Baroque dévoilé
Hôtel de Ville
Grand-Place
Bruxelles

Du mardi au dimanche de 10h30 à 18h

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.